Peuplements marins rocheux littoraux sciaphiles de mode battu  (IV)
 
Les peuplements sciaphiles rocheux de mode battu se localisent dans les fissures, les cavités superficielles, sous les encorbellements à Lithophyllum lichenoides, en sous-strate à l'abri des frondes de Cystoseires.

On citera les espèces végétales le plus souvent rencontrées dans les biotopes superficiels de l'étage infralittoral ::
-algues vertes (AV): Cladophora pellucida , Valonia macrophysa,
-algues brunes (ABr): la "fougère de mer" = Dictyopteris membranacea
-algues rouges (AR): Gymnogongrus norvegicus, Plocamium cartilagineum, Lomentaria articulata, Gelidium latifolium, Schottera nicaeensis = Petroglossum nicaeensis, Pterocladia capillacea, Phyllophora nervosa...

Peuplements marins rocheux littoraux sciaphiles de mode calme à semi-battu  (V)

Les peuplements sciaphiles rocheux se localisent en profondeur, dans les étages infralittoral et circalittoral en milieu semi-battu à calme et dans les grottes.

L'étage infralittoral (V.I)

On citera les espèces végétales les plus fréquentes dans l'étage infralittoral:
-les algues vertes comme Cladophora prolifera, Halimeda tuna,  Udotea petiolata, Valonia macrophysa, des algues brunes comme Dictyopteris membranacea, Halopteris filicina, Phyllophora nervosa et de nombreuses algues rouges comme Asparagopsis armata et Falkenbergia rufolanosa, Bornetia secundiflora, Corallina elongata , Mesophyllum lichenoides, Sphaerococcus coronopifolius, les Peyssonnelies ...
 
L'étage circalittoral (V.II)
 
 photo de l'étage circalittoral3 width=
© Avec l'aimable autorisation de Christian Pétron

Ses limites


Il pourra être atteint en plongée avec scaphandre autonome par des plongeurs confirmés.

Sa limite supérieure correspond à la limite compatible avec la vie des algues pluricellulaires photophiles.

Sa limite inférieure correspond à la limite compatible avec la vie des algues pluricellulaires sciaphiles.

Ces limites varient avec la turbidité des eaux.

 
Le coralligène

C'est une formation caractéristique des substrats rocheux qui exerce une attraction fascinante pour tous les plongeurs tant par la variété et la beauté des espèces qui y vivent que par la magnificence des couleurs révélées par le flash photographique!

Le coralligène se présente comme des massifs anfractueux aux tombants souvent raides, creusés de nombreuses grottes.
C'est un concrétionnnement constitué par des algues calcaires encroûtantes, en mamelons ou en lames étagées, colmaté par des dépôts sédimentaires et des bioconstructeurs animaux (foraminifères, bryozoaires, éponges, serpules, cnidaires, mollusques...) : c'est une bio-construction qui sert de substrat ou d'habitat à de très nombreuses espèces. C'est un des deux écosystèmes avec l'Herbier de Posidonie dont la biodiversité est la plus grande en Méditerranée.

Ses limites varient avec la transparence des eaux; Ballesteros, 2006, les fixe entre -12/-50 et -40/-120 mètres de profondeur.

 
Le coralligène, un haut lieu de la plongée scientifique ou de loisir (V.III)
 
Les algues
Outre les algues vertes imprégnées de calcaire rencontrées dans les horizons supérieurs à la faveur de la remontée des eaux chaudes estivales, comme Udotea petiolata ou Halimeda tuna, on rencontre surtout des Algues Rouges (Corallinacées) formant des placages appartenant aux genres Peyssonnelia, Pseudolithophyllum, Mesophyllum, Lithothamnium ..
 
Les Cnidaires
 
 
 

Anthozoaires octocoralliaires
 
 
 
 

 

Les gorgonaires:
-Les gorgones blanches: Eunicella singularis, Eunicella stricta.
-Les gorgones orangées: Eunicella cavolinii.
-Les gorgones violettes, Paramuricea clavata : (qui sont rouges à la lumière d'un flash); actuellement elles sont frappées d'un mal qui les déciment et dont les scientifiques  pensent qu'il est en rapport avec le réchauffement de la planète..
-Le corail rouge: Corallium ruber.

Les alcyonaires:
- Parerythropodium coralloides: forme des manchons pourpres qui colonisent les axes morts des gorgones.
- Alcyonium acaule: dépourvu d'axe squelettique.

Anthozoaires hexacoralliaires
Les zoanthaires:
- Parazoanthus axinellae : coloniaux, dépourvus de squelette, polypes  de couleur jaune-orangé, une seule couronne de tentacules.
Les cérianthaires: Cerianthus membranaceus.
Les madréporaires: 
-Cladocora cespitosa : madrépore colonial brunâtre.
-Leptosammia pruvoti : madrépore solitaire dont le polype est jaune intense.
 
Les Eponges
- Axinella polypoides jaune et branchue, Axinella damicornis jaune "en bois de daim", Axinella verrucosa.
- Crambe crambe:
rouge sang, encroûtante, massive.
- Chondrosia reniformis: incrustante, épaisse, lisse et à gros oscules.
- Aplysina cavernicola: jaune.
- Agelas oroides : orangée à jaune, massive, mamelonnée, avec de gros oscules. 
- Cacospongiascalaris noirâtre, en coussinets rugueux avec des saillies et des dépressions contenant les oscules; elle sert de nourriture à la limace de mer Glossodoris.
- Haliclona mediterranea : éponge encroûtante rose violacé.
- Hippospongia equina ou "oreille d'éléphant": brun-noir est commercialisée comme éponge de toilette bien que un peu plus grossière que Euspongia officinalis.
 
Les Bryozoaires
- Myriapora truncata ou Myriozum trucatum, le "faux corail" formé de rameaux cylindriques, arrondis aux extrémités, fortement calcifiés, rouges, rappelant le corail rouge.
- Hippodiplosia fascialis, la "rose de mer" formée de rameaux rubanés, foliacés, plats, rouge-orangé. 
- Pentapora fascialis   formé d'un enchevêtrement de lames orangées fortement aplaties.
- Sertella septentrionalis ou Retepora cellulosa, la "dentelle de mer".
- Aodeonella
aux "branches" étroites et blanches. 
 
Les Echinodermes
Les échinides
:
- Centrostephanus longispinus , "oursin diadème": piquants très longs, minces et creux.
- Cidaris cidaris , "oursin crayon": piquants peu nombreux mais robustes en forme de "crayon".
- Sphaerechinus granularis : diamètre 12 cm, piquants denses, courts, peu acérés, à pointe blanche.
- Psammechinus microtuberculatus, "oursin grimpeur": petit (diamètre 2 cm). 
- Echinus melo,"oursin melon":  gros oursin (diamètre 15 cm) sphérique, aux courts piquants roses ou verts.
Les astéries:
-
Echinaster sepositus : rouge, aux longs bras effilés.
Hacelia attenuata :  rouge, aux bras plus rigides que ceux d'Echinaster sepositus.
Le crinoïde, Antedon mediterranea : comatule libre, aux dix bras ramifiés ressemblant à une plume.
Les ophiures:
- Ophiothrix fragilis.
Astropartus mediterraneus :
gorgonocéphale aux nombreux bras ramifiés et mobiles.
 
Les Urocordés ou Tuniciers (ascidies)
- Halocynthia papillosa ou "vioulet rouge"
- Microcosmus sp. ou "vioulet": massif, tunique épaisse, substrat de nombreux organismes ("petit monde")
- Diazona violacea, une claveline coloniale et de grande taille atteignant un diamètre de 25 cm
 
Les Mollusques
Bivalves
: Ostrea edulis, l'huître comestible.
Gastropodes: Calliostoma conulum à coquille conique, orangée.
- Spondyle = Spondylus gaederoporus à la coquille robuste recouverte de lamelles et d'épines.
Nudibranches: Discodoris atromaculata (= Peltodoris), la limace dalmatienne, 4 cm, aplatie, taches brunes sur fond blanc, qui se nourrit des éponges du genre Petrosa ficiformis.
- Hypselodoris Krohni, Hervia costai, Janolus cristatus, Aeolidiella soemmerringi, Flabellina affinis, Glossodoris valenciennesi.
 
Les vers
Polychètes:

- Filograna implexa: ver grégaire colonial qui forme des amas enchevêtrés de tubes calcaires cylindriques blancs.
- Serpula vermicularis : ver sédentaire vivant dans un tube cylindrique à 5-7 carènes se fermant par un opercule en cône renversé; touffe branchiale formée de 2 lobes.
- Spirorbis sp.
 
Les Crustacés
- Maja squinado , "l'esquinade", "grande araignée de mer", jusqu'à 15 cm, en forme de cœur aux très longues pattes marcheuses.
- Maja crispata, la petite araignée de mer.
-Herbstia condylata, "araignée de mer ridée"
- Dromia vulgaris, "crabe dormeur", jusqu'à 13 cm.
- Galathea squammifera, Galathée noire , 2-3 cm. 
- Homarus gammarus,
Homard d'Europe.
- Palinurus elephas, Langouste. 
- Scyllarides latus, Grande cigale.
- Scyllarides arctus, Petite cigale de mer
 
Les Poissons
Gadidés
, Physis physis ou moustelle brune.
Crénilabres, Coris julis : girelle à la magnifique livrée multicolore.
Labres, Labrus bimaculatus ou "coquette", "labre varié".
Scorpènes, Scorpena scrofa , Rascasse rouge ou "chapon".
Anguillidés, Muraena helena et Conger conger , Murènes et congres .
Percidés, Chromis chromis ou Castagnole.
Apogonidés : Apogon imberbis ou Castagnole rouge. 
Serranidés:
- Anthias anthias ou Barbier.
- Epinephelus marginatus ou Mérou. 
Sparidés:
- Puntazzo puntazzo ou Sar à museau pointu. 
- Spondyliosoma cantharus ou canthare.
- Dentex dentex ou denti ou denté.
 
24/04/2005