Le Brusc: station résidentielle, balnéaire et lieu de détente
 

Le village du Brusc, situé au bord de la Méditerranée, proche des îles, ouvert sur une large rade, au pied du massif boisé de Sicié est recherché pour le calme et la sérénité qu'on y trouve, loin de l'agitation des grandes agglomérations.

Il n'a nul besoin de grands parkings, d'une intense circulation automobile, de grands rassemblements de foules, de "Casino" et de "machines à sous"  puisque sa vocation,  en toute saison, est la plaisance (sports de voile avec de petits dériveurs, kanoé, kayak, planches à voile..), la pêche à pied et en petits bateaux à moteur (une activité de loisir ancrée dans la culture provençale), la plongée sous-marine, la randonnée pédestre, la détente et la plage en été. ..

Il faut inover, inventer pour attirer un tourisme proche de la nature, sans asphyxier le village sous un flot continu de voitures automobiles ou de visiteurs attirés par le bruit et l'agitation continuelle de la fête....Imaginer des solutions pour permettre les déplacements sans nuire à la liberté des riverains (aménagements particuliers pour les habitants du village, parcs à voitures en dehors du centre, moyens collectifs ou navettes pour se déplacer les jours fériés et l'été..).

   Quelques exemples d'activités



Matins sur le port du Brusc

Promenade dans le bois du Mont Salvat
(Le Brusc)



Par une matinée de printemps sur l'Île du Grand Gaou


;
Plage de l'Île des Embiez
;

Promenade sur les bords de la lagune du Brusc
 
Sur l'eau, un soir du 14 juillet!

Planches à voile dans la baie de Six-Fours

Promenade automnale


Plongée sous-marine sur la "Sèche de Guénaud"
 
Un peu d'histoire

C'est autour des îles de l'archipel des Embiez qu'est née la plongée sous-marine moderne, quand en 1938, Philippe Tailliez, jeune officier de marine, chassant sur les fonds escarpés de la côte sud des Embiez à proximité du Gaou, rencontre le plongeur Frédéric Dumas, de Sanary. Quelques temps après, Jacques Yves Cousteau se joint à eux et les trois "mousquemers" (les mousquetaires de la plongée) s'équipant de masques, palmes et appareil respiratoire commenceront l'exploration des fonds marins et tourneront leur premier film sous-marin près de la Casserlane, une pierre dans la rade du Brusc.
NB: On peut visiter le musée Frédéric Dumas, installé dans la Vieille Tour Sarrasine de Sanary. 


A qui s'adresse-t-elle?

A tous ceux qui sont sensibles à la beauté, à tous ceux qui sont curieux des comportements animaux, à tous ceux qui sont respectueux de toutes les formes de vie...
Elle ne s'adresse pas aux pilleurs et braconniers de la mer

La plongée

Toute l'année et en toute saison on peut embarquer à bord du "Sourire", un ancien chalutier de 13 mètres en bois, transformé en bateau école ou sur un bateau plus moderne le "Ghost sea".
La "sèche de Guénaud" est un piton rocheux qui s'élève de 21 mètres de profondeur à 3 mètres de la surface dont les magnifiques tombants dominent un fond de sable et de posidonies.
Elle se trouve à quelques centaines de mètres de la plage du Rix  sur la côte ouest des Embiez, à l'abri des grands courants de pollution.

Les rencontres

Près de la surface, une vie intense captive l'attention du plongeur:
-algues multicolores,
-anémones, crabes , oursinssars , saupes , serrans et girelles qui au printemps étaleront leur tenue de parade sexuelle,......
En été on aura souvent la chance de croiser des bancs de poissons de pleine eau, les liches, sérioles, loups , dorades royales , sars-tambours (Diplodus cervinus cervinus ou sar à grosses lèvres à 5-6 bandes transversales)...

Les failles et crevasses abritent :
-des congres que la petite crevette barbier (Lysmata seticaudata) aux antennes rouges et au corps rayé de rouge et de blanc, nettoie et débarrasse de ses parasites
-des poulpes élégants à la merveilleuse fluidité,

Plus profonds, les tombants sont tapissés:
-d'éponges multicolores et de gorgones jaunes ,
-de fins hydraires que broutent des limaces de mer ,
-les délicates dentelles des bryozoaires aux couleurs pastel
-de grandes gorgones multicolores qui se balancent mollement, 
-des serpules (vers marins) qui rétractent brusquement à la moindre alerte, leur somptueux panache de filaments, dans le tube calcifié qu'ils ont édifié 
-de véritables murs de petites anémones de mer jaune-orangé coloniales, les "Parazoanthus axinellae " fixées sur des éponges ou des algues calcaires encroûtantes des parois ombragées...
On pourra rencontrer des castagnoles dont les jeunes ont une magnifique livrée bleu-métallique, les vifs Trypterigions jaunes ou rouges à tête noire, les rascasses immobiles et tellement difficiles à distinguer du rocher...

Plus bas encore, au voisinage de petites grottes on rencontrera l'apogon dont le mâle incube, ventile et protège les oeufs dans la bouche! le gobie léopard posé sur le sable ou peut être le seigneur des fonds, le mérou qui force le respect de tout vrai plongeur.


Visite de l'aquarium méditerranéen de l'Île des Embiez

C'est un modeste aquarium qui présente les espèces caractéristiques de la Méditerranée occidentale dans leur biotope reconstitué. C'est un outil indispensable aux écoliers, collégiens, lycéens, étudiants et chercheurs qui observent, testent les comportements des animaux et végétaux, leurs réactions et leur sensibilité aux diverses sources de pollution.

Les différents biotopes présentés
 

Les fonds rocheux  littoraux de faible profondeur et leurs espèces caractéristiques :
- la girelle d'abord femelle et qui devient "royale" c'est à dire mâle quand elle revêt sa magnifique parure nuptiale,
- les rascasses à la tête en partie cuirassée, armée d'épines et ornée de lambeaux cutanés; aux nageoires portant des rayons épineux venimeux
- les serrans écriture (Serranus scriba) aux sinuosités caractéristiques sur l'opercule et petite chèvre (S. cabrilla) rouge brique
- les diverses espèces de sars ,
- les loups
- les dorades royales
- les castagnoles ,
- les gobies et blennies
- les poulpes ,
- diverses espèces d'oursins

Les failles et les grottes plus profondes, avec leurs habitants si attachants:
- murènes et congres au corps serpentiforme,
- mérous ,
- corbs , apogons rouge éclatant (Apogon imberbis), gobies léopards
- homards

Le corralligène à partir de 30 mètres de profondeur, avec ses
- algues calcaires
- ses éponges colorées
- ses gorgones ,
- ses langoustes
- ses anthias rose-vif, .....

L'herbier de posidonie, remarquable écosystème qui s'étend de la surface jusqu'à environ 35 mètres de profondeur
- ascidies rouges ou vioulets rouges
- saupes ,
- mendoles (Spicara maena),
- castagnoles ou hirondelles de mer, 
- crénilabres et labres ,
- hippocampes et syngnathes ou "aiguilles de mer"

Les fonds meubles de sables ou de vases
- holothuries ou "boudins de mer",
- cérianthes dans leur tube membraneux entouré de tentacules non rétractiles, 
- spirographes au somptueux panache spiralé de filaments branchiaux, 
- tritons , ces gros escargots de mer
- poissons sangliers (Capros aper), au museau en forme de groin
- poissons bécasses (Macroramphosus scolopax) au museau tubulaire allongé
- marbrés (Lithognathus mormyrus),
- rougets de vase (Mullus barbatus) et grondins (Trigloporus lastoviza) qui fouillent le sable avec leurs barbillons à la recherche de vers et de mollusques
- la roussette ou "saumonette" (Scyliorhinus canicula), ce splendide petit requin

Les poissons de pleine eau
- les oblades (Oblada melanura)
- les mulets (Mugil cephalus) au corps gris , au ventre argenté, 
- les canthares ou brèmes de mer (Spondyliosoma cantharus)
- les liches (Lichia  glaucus) et sérioles (Seriola dumerilii)
- la rare tortue caouanne (Caretta caretta ) espèce protégée en Méditerranée qui parfois séjourne dans les aquarium de I.O.P.R, centre d'accueil pour les tortues malades ou blessées, où elles sont soignées puis relâchées.

Des espèces venues d'ailleurs originaires de l'Atlantique oriental
- le baliste 
- la girelle paon (Thalassoma pavo), à la nageoire caudale fourchue, au corps verdâtre, 
La qualité du milieu marin , sa diversité et sa richesse écologique, la qualité des eaux de baignade du Brusc, la beauté des sentiers sur les îles, sur le littoral ou en forêt demandent un effort-citoyen, collectif et individuel pour être préservés et améliorés.

Il faut en effet améliorer l'assainissement et notamment la récolte des macrodéchets en mer et dans le port; améliorer la qualité des eaux de baignade et accroitre les mesures de préservation et de protection des habitats et des espèces menacées.

Sans oublier la modification de certains comportements des usagers de la mer, des plages, de la forêt et du village, avec une attention toute particulière aux heureux propriétaires de chien!  
Nous ne pouvons pas passer sous silence l'état lamentable de la forêt communale, à l'est du quartier "les Courrens", qui sert encore de dépotoir, alors qu'un dechetterie fonctionne remarquablement bien à quelques centaines de mètres de là. D'autre part , le passage répété de chevaux et de motos, sur des sentiers ou pistes nouvellement et continuellement créés entraine la disparition de nombreuses espèces végétales, le tassement des sols et leur stérilisation progressive.