Le Brusc: station résidentielle, balnéaire et lieu de détente

 
Le village du Brusc, situé au bord de la Méditerranée, proche des îles, ouvert sur une large rade, au pied du massif boisé de Sicié est recherché pour le calme et la sérénité qu'on y trouve, loin de l'agitation des grandes agglomérations.

Il n'a nul besoin de grands parkings, d'une intense circulation automobile, de grands rassemblements de foules, de "Casino" et de "machines à sous"  puisque sa vocation,  en toute saison, est la plaisance (sports de voile avec de petits dériveurs, canoé, kayak, planches à voile..), la pêche à pied et en petits bateaux à moteur (une activité de loisir ancrée dans la culture provençale), la plongée sous-marine, la randonnée pédestre, la détente et la plage en été. ..

Il faut inover, inventer pour attirer un tourisme proche de la nature, sans asphyxier le village sous un flot continu de voitures automobiles ou de visiteurs attirés par le bruit et l'agitation continuelle de la fête....Imaginer des solutions pour permettre les déplacements sans nuire à la liberté des riverains (aménagements particuliers pour les habitants du village, parcs à voitures en dehors du centre, moyens collectifs ou navettes pour se déplacer les jours fériés et l'été..).    
 
Village

village

Matins sur le port du Brusc

eau

Promenade dans le bois du Mont Salvat
(Le Brusc)



Peintre

Par une matinée de printemps sur l'Île du Grand Gaou



Plage

Plage de l'Île des Embiez
Flamant

Promenade sur les bords de la lagune du Brusc

Planche à voile

Planches à voile dans la baie de Six-Fours
 Un soir

Sur l'eau, un soir du 14 juillet!

Canoé

Promenade automnale

La qualité du milieu marin, sa diversité et sa richesse écologique, la qualité des eaux de baignade du Brusc, la beauté des sentiers sur les îles, sur le littoral ou en forêt demandent un effort-citoyen, collectif et individuel pour être préservés et améliorés.

Il faut en effet améliorer l'assainissement et notamment la récolte des macrodéchets en mer et dans le port; améliorer la qualité des eaux de baignade et accroitre les mesures de préservation et de protection des habitats et des espèces menacées.

Sans oublier la modification de certains comportements des usagers de la mer, des plages, de la forêt et du village, avec une attention toute particulière aux heureux propriétaires de chien!  
Nous ne pouvons pas passer sous silence l'état lamentable de la forêt communale, à l'est du quartier "les Courrens", qui sert parfois de dépotoir, alors qu'un dechetterie fonctionne remarquablement bien à quelques centaines de mètres de là. D'autre part, le passage répété de chevaux et de motos, sur des sentiers ou pistes nouvellement et continuellement créés entraine la disparition de nombreuses espèces végétales, le tassement des sols et leur stérilisation progressive.